Déshonorée

Quand une comédienne vous prend aux tripes
De
Gonzalo Demaria
Co-adaptation : René de Ceccatty
Mise en scène
Alfredo Arias
Avec
Marcos Montes et Alejandra Radano
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre du Rond Point
2 bis, Avenue Franklin D. Roosevelt
75008
Paris
0144959821
ATTENTION: dernière, le 19 juin, Tous les soirs à 21h sauf le lundi; les dimanches à 15h30

Thème

Déshonorée est un drame argentin : un policier totalement fou de la commission d’épuration de la Revolucion Libertadora fait subir un interrogatoire vertigineux à Fanny Navarro, une actrice humiliée et oubliée des années cinquante. Motif: avoir été une amie proche d’Eva Peron et la maitresse du frère d’Evita.

A travers cette pièce, le metteur en scène Alfredo Arias revient sur la période du régime péroniste et sur cette femme fatale et mythique qu’était Eva Peron.

Points forts

1.     Enfant péroniste, Alfredo Arias dévoile dans Déshonorée la violence et l’absurdité d’une partie de l’histoire de son pays, qu’il connaît fort bien. Il ne cherche pas à mettre en cause le régime péroniste ou la Revolucion libertadora mais à nous livrer, avec l’interrogatoire, un portrait de sa ville natale et de sa terrible histoire. Comme il le dit lui même, cette pièce « propose une réparation, une prise de conscience et une compassion pour les victimes des vertiges idéologiques ».  

2.     La performance de l’actrice est remarquable. Alejandra Radano se jette corps et âme dans le rôle de la star aux années de gloire, qui subit à présent humiliation et déchéance. Elle est belle et grave. Lorsqu’elle chante son désespoir et sa douleur, sa voix nous fait vibrer. Marcos Montes est également excellent dans le rôle de l’inspecteur diabolique.

3.     Entre musique, théâtre et chorégraphie, Alfredo Arias mélange les genres, joue avec les ombres, les formes géométriques et la lumière. Le décor est en noir et blanc, épuré. La mise en scène est très esthétique, même si on est loin des ambiances des comédies musicales et des music hall qu’Alfredo Arias a pu réaliser!

Quelques réserves

La fin est un peu longue avec Fanny Navarro qui tombe progressivement dans une folie la plus totale.

Encore un mot...

L’actrice se jette corps et âme dans son rôle de star déchue. Son jeu nous prend aux tripes. Allez-y pour Alejandra Radano. 

L'auteur

Gonzalo Demaria est un dramaturge argentin né à Buenos Aires en 1970. Il écrit également des romans, des essais et adapte des comédies musicales en espagnol telles que Chicago et Cabaret. Ses œuvres sont souvent très marquées par l’histoire politique de son pays. Il a écrit le texte Déshonorée pour le metteur en scène argentin, Alfredo Arias, qui s'est imposé en France comme une grande figure du monde du théâtre.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.