Devine qui vient dîner en noir ?

Quiproquos, amour, humour: on s'amuse beaucoup
De
Dominique Noblès, Jean-Marc Chastel et Emanuel Lenormand
Mise en scène
Julien Baptist
Avec
Dominique Noblès, Emanuel Lenormand, Thierry Laurion, Jonathan Kerr
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre de Trévise
14, rue de Trévise
75009
Paris
0145233545
Jusqu’au 28 avril: Du jeudi au samedi 19h

Thème

LVMH, Louise Victoire de la Martinière de Hautecarpe, mère de famille bourgeoise, totalement décalée, s’apprête à recevoir son fils « adoré » à dîner.

Son ex-mari, quelque peu « trouble-fête », fait son apparition.

On comprend très vite que la soirée ne va pas se passer comme prévue. Certains secrets familiaux vont bientôt être  révélés: le fils adoré vient dîner chez sa maman pour enfin lui présenter quelqu’un. Situation déjà difficile pour la mère mais qui va prendre une  tournure encore plus délicate, compte tenu du choix du fils....

Tout se passe sous l’œil inquisiteur de  “Claudius”, l’ancêtre de la famille, accroché au mur. 

Quiproquos, amour et humour sont les mots d’ordre de la pièce.

Points forts

1- Le texte, écrit par trois des comédiens, est une réussite. Il est actuel et traite parfaitement des conflits qui peuvent naître dans une famille aristocratique du fait du choix d’un fils voulant épouser une personne en tous points différentes.

En plus, ce texte est drôle, avec des répliques qui fusent à chaque instant. Le spectateur est constamment tenu en haleine. On s’amuse.

2- Les personnages sont bien construits. La mère de famille, jouée par  Dominique Noblès, avec son accent snob, sa tenue très coquette, et ses gestes « précieux » est un personnage comique très réussi. Dominique Noblès fait preuve d’un réel talent tant, dans son jeu, dans ses pas de danse que dans ses performances vocales.

Dans le rôle du fils, Emmanuel Lenormand incarne avec brio l’homosexuel en plein « coming out ». Ill est crédible et son costume très recherché lui va à ravir.

3- Il y a, dans tout cela, une énergie et un rythme débordants. La pièce dure 1H20 et on n’a pas le temps de s’ennuyer une seconde.

4- C’est une pièce tous publics, qui fera rire les plus jeunes comme les plus âgés.

Quelques réserves

1-  Certains comédiens manquent de justesse: ils débordent de gestes parasites qui décrédibilisent leurs personnages, ce qui peut parfois donner au spectateur une sensation de répétition.

Le père et « L’homme au cactus » sont trop dans la représentation et manquent de sincérité.

2- On a également du mal à croire à l’histoire d’amour entre les deux tourtereaux. C’est dommage !

3- Le décor ne nous transporte pas dans l’univers d’une famille aristocratique ou bourgeoise. On s’attend à un peu plus de luxe...

Encore un mot...

Malgré les réserves émises, globalement c'est une pièce emplie d’humour et de folie qui décrit une situation de famille, actuelle.

Elle est, en plus,servie par une excellente comédienne, Dominique Noblès

Une phrase

“ Mon fils, ma bataille, fallait pas que tu t’en ailles ”( ça ne vous dit rien?...)  

L'auteur

Ils sont trois:

- Dominique Noblès, que l’on a croisée sur le plateau de « On n’demande qu’à en rire », l'émission de France 2 animée par Lauren Ruquier. Elle est chanteuse et comédienne et a joué dans plusieurs comédies musicales, notamment dans « Barnum » avec Michel Creton, Jean Luc Moreau et Claudine Coster, au Cirque d’Hiver en 1981.

- Jean-Marc Chastel est l’ancien directeur artistique des Galeries Lafayette! Il a aussi travaillé à l’élaboration des parcs Disney parisiens. 

- Enfin, Emmanuel Lenormand est comédien, danseur et a fait un peu de télévision. Il a conçu avec Dominique Noblès  un One Woman Show, « Nobles s’oblige », qui s'est joué  à Paris en 2009.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.