Thêatre-Spectacles

Divina

De Jean Robert-Charrier
Mise en scène : Nicolas Briançon
Avec Entre autres : Amanda Lear et Marie-Julie Baup

Infos & réservation

Théâtre des Variétés
Tél. : 01 42 33 09 92
http://www.theatredesvarietes.fr
Jusqu'au 5 février

Lu / Vu par

Jacques Paugam
Publié le 23 nov . 2013

Recommandation

2,0A la rigueurA la rigueur

Parce même embarquée dans une aventure assez médiocre, Amanda Lear reste une bête de scène, à la présence exceptionnelle. Et encore une fois, il y a cette jeune actrice à découvrir: Marie-Julie Baup.

Thème

Comment rebondir à la télévision lorsque l'on est une star capricieuse et que l'on apprend que l' on est "virée" ?
Que peut-il se passer dans sa vie professionnelle et privée si l'on change complètement de registre et que l'on va quémander à son ex petit ami une place dans son émission culinaire de seconde zon e?
 

Points forts

  • Quelques formules choc, dans le genre: "Les gens regardent la télé pour oublier leur quotidien pathétique".
  • Beaucoup de bons mots, pas très recherchés certes. Type:" Il a une boule de mozzarella à la place du cerveau".
  • Amanda Lear fait toujours preuve d'un bel abattage.
  • Et puis, il y a une jeune actrice qui, dans le rôle d'une assistante-animatrice faussement nunuche, est en fait la grande triomphatrice de la soirée. Retenez son nom, Marie-Julie Baup. Elle a tout pour aller loin.

Points faibles

Ils pèsent lourds, malheureusement: les bons mots n'ont jamais fait, à eux seuls, une bonne pièce. Et, ici, l'intrigue est très lente à démarrer vraiment. Et elle est non seulement faible mais très peu crédible.
Les seuls moments vraiment drôles - et cela doit représenter un quart d'heure, vingt minutes dans la pièce-, ce sont les trois séquences de satire féroce des émissions culinaires.
 

En deux mots ...

  • On a connu une Amanda Lear mieux inspirée dans ses choix. Mais, je persiste et signe: bien conseillée, elle pourrait être encore l'Elvire Popesco d'aujourd'hui, comme elle aurait pu succéder à Jacqueline Maillan. C'est pas peu dire !
  • Qu'est-ce que Nicolas Briançon est allé faire en acceptant de réaliser la mise en scène de cette pièce? Lui, dont je pense qu'il est, avec Alain Françon, Jérôme Deschamps, Zabou Breitman et Jean-Luc Moreau, l'un des 5 meilleurs metteurs en scène français, au théâtre? Lui qui a sans doute le plus contribué, ces dix dernières années, à rendre Shakespeare accessible au grand public? Mystère...
     

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.