Don Quichotte, Farce Epique

Magie du théâtre: un Don Quichotte aussi actuel qu'universel
De
Miguel de Cervantes
Mise en scène
Jean-Laurent Silvi
Avec
Sylvain Mossot, Axel Blind, Barbara Castin et Anthony Henrot
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame des Champs
75006
Paris
01 45 44 57 34
Jusqu'au 20 août

Thème

« Farce Epique » raconte les aventures étonnantes, incroyablement saisissantes et merveilleusement imaginatives de Don Quichotte de la Manche (ou de la Mancha, c’est comme on veut) et de son écuyer Sancho Pança. Don Quichotte rêve de vivre la vie de chevalier errant en protégeant la veuve et l’orphelin, et il est prêt à tout pour atteindre la gloire des plus grands noms de la Chevalerie.

Points forts

1 L’adaptation : La pièce raconte l'histoire bien connue de l’Hidalgo Don Quichotte qui se rêve chevalier errant, flanqué de son écuyer/paysan et de son cheval famélique. L’adaptation  du roman à la scène est si juste qu’elle nous donne à voir un Don Quichotte très actuel, tout en ne dénaturant pas le personnage.

2 Les acteurs : Don Quichotte et Sancho Pança sont joués par des comédiens généreux et talentueux.

3 Le titre n’induit pas en erreur : il s’agit bien d’une farce et on rit franchement.

4 Une farce, mais pas seulement. Certes, il s’agit d’une véritable « farce », mais grâce à la justesse des comédiens, on perçoit aisément que le rire nous parle de sujets bien plus profonds tels que la fuite face à une réalité trop dure à supporter, l’égocentrisme qui nous sépare des autres et nous fait voir le monde à travers notre seul prisme, la fidélité en amitié, et bien sûr, la folie.

5 L’universalité de la figure de Don Quichotte. Ce qui m’a touchée dans cette pièce, c’est qu’elle m’a rappelé à quel point la fable de Don Quichotte est universelle et peut nous concerner aujourd’hui. Don Quichotte est drôle parce qu’il est fou à lier, mais il est aussi très émouvant. Les aventures de Don Quichotte sont tout aussi invraisemblables les unes que les autres. Et pourtant, j’ai été très touchée par ce personnage fragile qui se débat pour ne pas voir le monde comme les autres. ll refuse de voir la réalité ordinaire : il cherche la gloire et sacrifiera tout pour l’obtenir. Il est fou, mais l’univers dans lequel il vit lui semble beau. On peut aller jusqu’à se demander si ce n’est pas lui qui a raison…

6 La magie du théâtre : à travers la folie, le spectateur est invité à sans cesse imaginer ce que voit Don Quichotte. C’est là toute la magie du théâtre : vous voyez ce que vous avez envie de voir !

Quelques réserves

1 Le rythme : la pièce est assez courte mais elle donne l’impression que vous n’avez pas eu une seule respiration, un peu comme Don Quichotte lui-même qui court inlassablement d’aventure en aventure. On comprend l’intention du metteur en scène, mais cela donne parfois l’impression d’une pièce un peu linéaire dans la narration.

2 Les scènes d’aventure sont introduites par un narrateur qui déclame le titre du chapitre dont est tirée la scène. Il m’a semblé que le procédé était un peu abrupt et n’apportait rien à la mise en scène.

Encore un mot...

J’ai passé un excellent moment à suivre Don Quichotte et Sancho Pança dans leurs aventures. J’ai été agréablement surprise en découvrant que la farce laissait la place à certains moments à des questions plus profondes et auxquelles nous pensons tous un jour ou l’autre : qu’est-ce que la folie ? Ne sommes-nous pas tentés parfois de fuir une réalité insoutenable en nous réfugiant dans notre univers ? L’histoire de Don Quichotte n’est-elle pas une invitation à aimer la réalité qui est la nôtre, sans l’idéaliser mais sans non plus la refuser?

Une phrase

« Continuez à voir ce que vous avez envie de voir, nous on s’occupe du reste »

L'auteur

La pièce « Don Quichotte, Farce Épique » a été écrite d’après le roman de Miguel Cervantès, « Don Quichotte », publié en 1605.                 
Miguel de Cervantès, auteur espagnol du XVIe siècle, est connu principalement pour son roman « L’Ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche ». Ce roman a fait de lui l’auteur le plus célèbre de la littérature espagnole. 

« Don Quichotte » est considéré comme le premier roman de l’époque moderne car il inaugure de nouvelles formes de narration en rupture avec la littérature médiévale, en particulier la représentation de la réalité sans idéalisation.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.