Fleur de cactus

La rencontre de deux excellences
De
Barillet et Grédy
Mise en scène
Michel Fau
Avec
Catherine Frot, Michel Fau, Cyrille Eldin, Mathilde Bisson, Wallerand Denormandie, Marie-Hélène Lentini, Frédéric Imberty, Audrey Langle
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Antoine
14 boulevard de Strasbourg
75010
Paris
0142087771
Du mardi au samedi, à 21h; le samedi et le dimanche, à 16h

Thème

C'est l'histoire d'un dentiste coureur de jupons qui croit pouvoir utiliser son assistante, en la faisant passer pour sa femme, afin d'échapper, espère-t-il, à sa maîtresse.

Mais c'est sans compter sur le fait que son assistante  est amoureuse de lui et que sa maîtresse aura pitié de sa prétendue femme.

Points forts

1 La mécanique de construction de cette pièce est sans faille, avec l'exploitation d'un système de poupées gigognes admirablement, pour ne pas dire inexorablement, emboîtées.

2 Comme toujours dans les grandes pièces de boulevard, il y a la farandole des mots et des images. Et avec Barillet et Grégy, on est servi...

3 Michel Fau a su remarquablement recréer le monde complexe de Barillet et Grédy, ces hommes et ces femmes qui nous ressemblent et, à notre image,sont riches de leurs contrastes, si ce n'est de leurs faiblesses et de leurs nombreux défauts. A cela près que Barillet et Grédy transcende cela par le jeu et l'humour, même si celui-ci est parfois caustique, voire amer.

4 Mais la grande force de cette pièce, c'est l'originalité du personnage de l'assistante dont on comprend vite qu'elle est douée, sous son aspect hyper plan-plan, d'une personnalité exceptionnelle, pour l'instant en friche mais dont on va assister à l'épanouissement, très habilement et très intelligemment agencé.

5 Et puis, Catherine Frot est époustouflante de finesse, de tact, de délicatesse, et de profondeur dans l'éclosion de cette chrysalide. Il faut dire qu'elle est aidée par le fait que Barillet et Grédy ont toujours su créer des personnages de femmes mettant exceptionnellement en valeur le jeu des actrices.

Quelques réserves

1 Il y a sans doute quelques longueurs éparses.

2 La pièce a un peu vieilli. Le hasard a fait que j'ai assisté à "Fleur de cactus" 24H après avoir vu la dernière comédie d'Eric Assous, "Représailles". Force est de reconnaître, à mon avis, que la comparaison tourne à l'avantage d'Assous.

3 La distribution est inégale.

Encore un mot...

Bonheur rare, cette production rassemble deux excellences de l'univers théâtral et cinématographique d'aujourd'hui. En l'occurrence, cette rencontre illustre la loi marxiste de la plus value, à savoir qu'il arrive parfois que 1+1 ne fasse pas 2 mais 3... :

        - Une nouvelle fois, Michel Fau confirme non seulement qu'il sait tout faire, être acteur dans tous les rôles, metteur en scène dans tous les domaines -théâtre, opéra- et dans tous les genres, mais qu'il le fait toujours avec sa manière bien à lui d'être à part, en apportant une dimension nouvelle à tout ce qu'il touche.
         En l'occurrence, il sait admirablement mettre en valeur, derrière l'humour voire la farce, la gravité qu'il y a souvent chez Barillet et Grédy.

        - Et puis cette rentrée 2015 restera comme la rentrée Catherine Frot, la Reine Catherine de cette fin d'année, sa performance admirable de sobriété et de force dans cette "Fleur de cactus"  s'inscrivant dans la foulée de "Marguerite", film dans lequel elle livre  une performance éblouissante.

Une phrase

Une cliente du dentiste: 

            "J'ai tant à faire à m'occuper de moi !"

L'auteur

Barillet et Grédy, auteurs d'une trentaine de pièces, c'est "Folle Amanda", "Le Don d'Adèle", "Peau de vache", "Le Préféré", "Quarante carats", et, célèbre entre tous, cette "Fleur de cactus", l'un des plus grands succès du théâtre de boulevard de ces cinquante dernières années.

La pièce fut créée en 1964 aux Bouffes Parisiens, dans une mise en scène de Jacques Charon, avec Sophie Desmarets et Jean Poiret en vedettes.

La pièce resta trois ans à l'affiche puis alla triompher à Broadway, avec Lauren Bacall, avant d'être adaptée au cinéma, avec cette fois Ingrid Bergman dans le rôle tenu aujourd'hui par Catherine Frot.