Hard Copy

De
Isabelle Sorente
Mise en scène
Nicolas Gaudart, assisté de Justine Chambon
Avec
Marjorie Ciccone, Louise Corcelette, Ghita Serraj et Lani Sogoyou
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Un bureau comme une arène, un huis clos drôle et absurde, où évoluent quatre employées obsédées par le même idéal de réussite et de perfection, et qui semblent agir selon des codes parfaitement assimilés. Mais dans cette mécanique irréprochable quelque chose se détraque…

Points forts

1- 4 jeunes comédiennes, drôles, jolies et surtout brillantes. Elles passent avec justesse du comique au tragique. Elles incarnent à la perfection ces 4 femmes qu'on croirait tout droit sorties du guide de la parfaite mère, épouse et employée des années 60, le modernisme en plus. Belle, Blanche, Douce et Rose sont de formidables caricatures de la gente féminine avec chacune ses névroses. 2- Un sujet actuel. Hard Copy dénonce avec humour et subtilité le harcèlement moral, en particulier entre femmes ou en entreprise, et amène le spectateur à s'interroger sur son propre rapport aux autres et au travail.

Quelques réserves

1- Horaire tardif. 2- Sujet déstabilisant. On rit jaune.

Encore un mot...

4 excellentes comédiennes, une mise en scène efficace, des répliques qui mériteraient de devenir cultes, et une tension grandissante. Osez quitter votre open-space pour découvrir celui de Belle, Blanche, Douce et Rose. Vous allez probablement rire, réfléchir, être choquée(é)... Mais ce qui est sûr, Hard Copy ne vous laissera pas indifférent !

L'auteur

Physicienne et auteure française, Isabelle Sorente cultive son sens critique à travers des romans, des essais ou des pièces de théâtre qui mettent en regard nos problématiques existentielles et les travers de la société actuelle. En 2001, avec "L", elle s'attaque à la girly life urbaine, faite de course à l'homme, à la nouvelle robe, aux performances sexuelles. Avec "Hard Copy" (2002), elle se penche sur le harcèlement moral en entreprise. "La prière de septembre" (2003) s'attaque à la question du racisme; "Le Coeur de l'Ogre" (2004) à celle du désir. En 2011, elle publie l'essai "Addiction Générale", consacré à notre dépendance aux chiffres; en 2012, "Etat Sauvage", manifeste sur la puissance des femmes. Elle est également l'une des fondatrice de la revue "Ravages" et anime des soirées de lectures "Il faut qu'on parle!", avec l'écrivaine Wendy Delorme.

Tweet

Une pièce coup de poing, mais qui fait rire.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
LOVE SONGE THERAPIE
De
D’après l’œuvre de William Shakespeare, adaptée du Songe d’une nuit d’été par Ned Grujic et Raphaël Sanchez