Jamais plus

A conseiller, en priorité, aux ados
De
Geoffroy Lopez
Mise en scène
Geoffroy Lopez
Avec
Antoine Fichaux
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Théâtre du Petit Hébertot
78 bis Boulevard des Batignolles
75017
Paris
0143872323
Jusqu'au 6 avril 2018: jeudi et vendredi à 19h

Thème

Franz Weissenrabe, dans l’Allemagne d’avant guerre, est un garçon ordinaire, séduit par l’esprit des jeunesses hitleriennes il devient peu à peu le jouet du fascisme. L’endoctrinement le pousse à la rupture avec sa famille, jusqu’à la dénonciation de son père.

La violence et l’horreur de l’arrestation de son père et de la famille juive qu’il protégeait le font réagir. Il sort alors de son aveuglement pour rejoindre le groupe de jeunes idéalistes solidaires, «  la Rose Blanche », mené par Hans Scholl, mouvement de résistance humaniste contre le régime d’Hitler. 

Arrêté et condamné à mort pour haute trahison, Franz écrit à sa mère de sa cellule; il lui fait part de sa révolte et de son parcours intime, fait d’engagements purs et entiers, et lui demande pardon.

Points forts

- Un jeu de lumières qui souligne et accentue la force des différents épisodes et lieux où se déroulent la vie brève du héros : l’enfance, l’embrigadement, la guerre, la révélation, la prison et le pardon. 

- Ombres chinoises géantes, barreaux, puits de lumières, effets de pluie ou de neige … Le fond noir de la scène tel un écran transmet en direct le texte des tracts qui se dactylographient. 

- On est dans un univers noir et blanc, un huit clos où, tel un papillon de nuit, le héros ne peut s’échapper et se heurte aux murs de sa vie; il revient sans cesse aux faits. Une confession qui suit un ordre chronologique bienvenu : l’embrigadement, la guerre, la résistance.

-Une mise en scène rythmée accentue cette recherche qui renvoie constamment Franz à son travail de mémoire pour se justifier de ses choix

- La musique accompagne et accentue la dramaturgie, avec des basses intéressantes.

- Un beau moment d’émotion quand le héros revit la mort de son frère, et le ‘Jamais Plus’ jaillit vraiment du fond de son coeur.

Quelques réserves

- Vouloir traiter un tel sujet n’est pas sans risque. On regrettera un texte parfois laborieux, une écriture manquant de relief, ce qui atténue le souffle de ces moments de vie engagée jusqu’à la mort.

- Un jeu d’acteur trop appliqué, qui gagnerait à être plus vécu et interiorisé. C’était la Première … depuis Antoine Ficheux a sûrement pris plus d’ampleur, et de distance par rapport au texte. 

Encore un mot...

Une pièce interessante du point de vue historique, malheureusement un brin scolaire. Mais ce cri universel « Jamais Plus » a une résonance d’actualité qu’Antoine Ficheux s’emploie judicieusement à faire passer.

Une phrase

« Ce n’est pas difficile de mourir. Il faut juste se laisser aller. Vivre demande plus d’exigence. »

L'auteur

Geoffroy Lopez est un homme de lettres et de théâtre, comédien, metteur en scène et auteur. Il écrit pour un théâtre non élitiste, proche du public et de l’humain.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.