Journal d'une Femme de chambre

De
Octave Mirbeau
Mise en scène
William Malatrat
Avec
Karine Ventalon
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Le Tremplin Théâtre
39 rue des Trois Frères
75018
Paris
Jusqu'au 7 février: Le Samedi soir
Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

À la fin du XIX° siècle, une jeune femme de chambre, Célestine, relate dans son journal intime ses "tristes" expériences au service de nombreux maîtres parisiens puis provinciaux et sa route pour échapper à cet enfer. Portraits réalistes et insolents d'une époque et d'une société peu reluisantes.

Points forts

1- Le roman est, on le sait, remarquable. Un texte enlevé, subtil dans ses approches et féroce dans ses analyses. Octave Mirbeau ne manie pas la langue de bois ! Maîtres et domestiques, tout comme la Belle Époque (affaire Dreyfus...) sont saisis sur le vif et croqués sans indulgence, avec violence même. 

2- Karine Vantalon livre une Célestine toute en nuances. Non seulement elle ressemble physiquement à la jeune fille qu'Octave Mirbeau décrit, mais elle en a les impertinences et la spontanéité, les talents de manipulatrice et les atouts de la séduction. Loin de se poser en victime, elle livre une figure de femme au regard aigu, sensuelle et sensible, perverse et tendre. 
Il faut une personnalité puissante pour incarner Célestine. Karine Vantalon à tout ce qu'il faut pour réjouir et affoler, et ne s'en prive pas.

3- Décor minimaliste mais parlant. Une valise, à la fois seul bien de Célestine et sa malle au trésors, trône au centre de la scène comme un personnage. 

4- Célestine arbore une tenue stricte mais un peu courte pour une femme de chambre de bonne maison...Elle laisse entrevoir un porte jarretelles sur des jambes qui enflammeraient un moine. Ambiguïté du personnage et de la pièce car Célestine n'est pas une oie blanche dans un monde pervers. Karine Vantalon interprète avec beaucoup de finesse ce personnage aux multiples facettes.

5- S'agissant de la lecture d'un journal intime, on ne peut que se réjouir de l'exiguïté de la salle, permettant dès les premières minutes de la représentation, une grande proximité entre le public et l'actrice. 

Quelques réserves

Je n'en vois pas.

Encore un mot...

Excellente pièce doublée d'une interprétation de feu ! Courrez aux Abbesses passer un moment subversif et de grande qualité dans ce tout petit Tremplin théâtre, un samedi soir, avant le 7 février. Une jeune actrice, pleine de talent, vous y attend, pour une heure quinze de plaisir théâtral.

L'auteur

Octave Mirbeau (1848-1917) est l'un des écrivains français les plus corrosifs du XIX° siècle. Il publia le roman dont ce spectacle constitue une adaptation, "Le Journal d'une Femme de Chambre", en 1900.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Lady Agatha
De
Cristos Mitropoulos et Ali Bougheraba
Théâtre
C’est un métier d’homme
De
L’Oulipo : Michèle Audin, Paul Fournel, Jacques Jouet, Hervé Le Tellier, Clémentine Mélois, Ian Monk