La chair et l’algorithme

Le faible étouffe le fort
De
Jean-Louis Bauer
Mise en scène
Antoine Campo
Avec
Elisabeth Bouchaud et Marie Chaufour
Notre recommandation
2/5

Infos & réservation

Théâtre de la Reine Blanche
2 bis passage Ruelle
75018
Paris
01 40 05 06 96
Jusqu'au 23 juin: Les mardis, jeudis, et samedis, à 21h.

Thème

Si le téléphone a changé la vie des hommes en les rapprochant, le téléphone portable a révolutionné définitivement nos vies. Il est le prolongement, le fil qui nous asservit  aux autres. Nous sommes, dit-on, entrés dans l’ère du téléphone intelligent avec le smartphone… 

Quels sont les enjeux pour la société ? Les applications sans cesse renouvelées seront-elles nos bourreaux?

Points forts

1/ La démonstration que trop de communication tue la communication est remarquable. Le personnage de Jeanne communique sans cesse pour rien,  et en plus n’est pas entendue.

2/ Un portrait de femme d’aujourd’hui et demain qui élève seule son enfant et qui, pour survivre, est obligée de s’endurcir et de se comporter comme un homme.

Quelques réserves

1/ Annoncée comme une comédie cinglante et cinglée: on en est à des années lumières...

2/La scénographie et la mise en scène d’Antoine Campo sont prétentieuses et laborieuses.

3/ Le jeu de la comédienne, Elisabeth Bouchaud, est inégal.

Encore un mot...

- A tous les accrocs des smartphones : à trop communiquer, on n'a plus rien à dire...

- En l'occurrence, ce que la pièce a de faible fait passer au second plan ce qu'elle a de fort. 

Une phrase

Rien de saillant...

L'auteur

Jean-Paul Bauer est un auteur « complet »: il écrit pour le théâtre, le cirque, l’opéra et les marionnettes. Aujourd’hui il est tourné vers l’actualité et ses oeuvres théâtrales en sont la preuve: sa pièce « Bug » a été jouée au Théâtre de la Tempête; et voici, donc, "La Chair et l'Algorithme".

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.