La ligne rose

Naissance et aléas d'un nouveau concept : le téléphone rose
De
Odile Blanchet, Bérénice Boccara et Sana Puis
Durée : 1h30
Mise en scène
Jean-Laurent Silvi
Avec
Odile Blanchet, Bérénice Boccara et Sana Puis
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Le Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
75006
Paris
01 45 44 57 34
Du 1er septembre au 31 octobre 2021, du mardi au samedi à 21 heures, le dimanche à 17 heures 30

Thème

• Dans le Paris des Années folles (années 1920), trois jeunes filles, téléphonistes de leur état, cherchent à arrondir leurs fins de mois et mettent à profit leurs voix charmeuses pour créer la ligne rose, détournant les clients des PTT pour leur propre compte...

Points forts

• Il s'agit encore là d'une fable sociale et féministe. Ces jeunes femmes représentent les spectres de leur époque : l'une craint de rester vieille fille, la deuxième refuse obstinément le mariage arrangé par ses parents,  et la dernière est un électron libre qui loge du côté de la rue Saint-Denis. Comme l’écrivait Victor Margueritte dans La Garçonne, ce sont « des femmes qui veulent vivre leur vie », qui revendiquent leurs choix et entendent décider elles-mêmes de leur avenir. Leurs envies et leurs convictions sont exprimées avec beaucoup de drôlerie.

• Les dialogues sont enlevés, sans temps morts, et pleins d'humour. Ces opératrices sont pleines de ressources, avec une multitude d'idées savoureuses et loufoques. Ainsi, l'une d'entre elles note sur un petit carnet bleu tous ses clients des PTT susceptibles de représenter un bon parti et d'offrir de jolis petits cadeaux : prévoyante, non ?

• Leur volonté de ne jamais se laisser abattre à la première anicroche, et surtout de ne laisser aucun homme intervenir dans leurs affaires les porte inlassablement.

• La mise en scène est astucieuse. Ces décors qui se déplient et se replient donne beaucoup de souplesse aux changements de situation.

Quelques réserves

Le démarrage est un peu laborieux, et les comédiennes surjouent légèrement les dix premières minutes. Mais, très vite, la pièce trouve son rythme de croisière et nous entraîne dans les nombreux déboires de ces auto-entrepreneuses avant l'heure, dont le maître mot est l'indépendance.

Encore un mot...

Ce spectacle est réjouissant. La vivacité de ces jeunes filles et leur talent nous offrent un grand moment de gaieté.

Le sujet choisi est tout à fait original et la façon dont il est traité sort également de l'ordinaire.

L'auteur

• Odile Blanchet, Bérénice Boccara et Sana Puis ont toutes trois reçu une formation théâtrale (les deux premières au cours de Jean-Laurent Cochet). Elles ont participé à la création de pièces contemporaines et Bérénice Boccara, elle, a rejoint l'équipe des succès du off d'Avignon en 1919.

• Ces trois habituées des planches se sont retrouvées cette année pour créer La ligne rose, qui de ce fait illustre leur propre démarche  théâtrale !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.