La Médiation

Si simplement vrai, si terrible...et si drôle!
De
Chloé Lambert
Mise en scène
Julien Boisselier
Avec
Julien Boisselier Raphaëlle Goupilleau, Chloé Lambert, Ophelia Kolb
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Théâtre de Poche Montparnasse
75 Boulevard du Montparnasse
75006
Paris
01 45 44 50 21
Du mardi au samedi, à 21h; dimanche, à 15h

Thème

Dans un décor froid et anonyme va se dérouler sous nos yeux une médiation familiale des plus musclées ! Un couple se sépare. Un homme et une femme dont on se demande ce qui a pu les rassembler un jour et avoir un enfant vont, sous la responsabilité d’une juge et de sa jeune collaboratrice, tenter de trouver une solution, la moins traumatisante possible, pour assurer l’éducation de leur petit de 3 ans... Ils sont censés ne s’adresser qu’au juge, qui mène le débat ! Evidemment, c’est impossible et les invectives fusent de toutes parts…

Points forts

1- Quatre très bons comédiens rendent cette scène de ménage extrêmement crédible.

2- Ce qui est intéressant et intelligent, c’est que l’on se place tant du point de vue du couple que du point de vue des médiatrices, c’est-à-dire que l’on voit l’endroit et l’envers du décor. Les unes sont là pour assurer les limites du débat, et du déballage, les autres pour aller aux limites de la médiation dans une sorte de jeu dont ils ne sont pas dupes! Donc, ça va loin, très loin…

3- La description des personnages est joyeusement caricaturale. 

Anna est une femme enfant, victime de toutes les injustices et ne se remettant nullement en question, mère-poule et fifille à sa Maman…Elle est vraiment à gifler ! 

Pierre est immature, avec une belle mauvaise foi bien masculine, intelligent et volontiers manipulateur. 

Ce qui les réunit, c'est évidemment l’amour de leur enfant «prétexte » dont ils sont l’un et l’autre incapables d’organiser l’avenir (même un week-end, c’est difficile...), tant la passion destructrice est venue entraver leur relation.

Quant aux 2 médiatrices, on s’aperçoit assez vite que l’une est la mère de l’autre (en stage), ce qui fausse le débat car elles reportent sur leur propre histoire personnelle, assez lourde, les réflexions et les décisions qui devraient être impartiales.

4- Ce qui est étonnant, c’est que d’un sujet tragique, Chloé Lambert ait tiré un spectacle pendant lequel on rit beaucoup. Les outrances des situations et des personnages nous embarquent dans un tourbillon fébrile et on attend avec impatience le résultat de ces 3 tentatives de conciliation. Un vrai suspens… grâce à une mise en scène très efficace et enlevée !

Quelques réserves

Dans le genre, à part quelques invraisemblances, je n’en vois pas vraiment !

Encore un mot...

Il ne faut pas être naïf et s’imaginer que toutes les conciliations sont aussi réjouissantes que celle-là !  Ça se saurait … Mais il ne faut pas se priver de ce bon moment de théâtre, résolument actuel, qui grâce à l’humour, dédramatise des situations plutôt désespérées…

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.