La Religieuse

De
Denis Diderot
Christelle Reboul et Marie Laurence Tartas
Mise en scène
Nicolas Vaude
Avec
Christelle Reboul, Marie Laurence Tartas, Frédéric Andrau et, à la viole de gambe, Christine Plubeau.
Recommandation

Je dirais même plus: Courez-y!

Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Théâtre du Ranelagh
5 rue des Vignes - Métro Muette
75016
Paris
01 42 88 64 44
21h00
Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

La jeune Suzanne, fille adultérine, est enfermée, malgré elle, dans un couvent, par sa mère, qui ne peut  contempler plus longtemps chez elle le fruit de son péché, objet de sa honte et de son tourment permanent.

Points forts

  • D’excellents comédiens. En particulier, Christelle Reboul et Marie-Laurence Tartas, qui sont formidables ! Elles sont accompagnées par une gambiste de très haut niveau, qui nous aide à respirer dans ce huis-clos à couper le souffle.
  • Un parti-pris très intéressant de Nicolas Vaude, qui signe là une très belle mise en scène, de mettre en exergue le sort de femmes dont le destin est brisé par la convention sociale, car aussi bien Suzanne, la religieuse, que les 2 mères supérieures, ne sont pas à leur place dans ces couvents.
  • Un texte magnifique qui restitue un univers du siècle des Lumières, à la « Diderot », sulfureux, révolté, mais aussi mis en question grâce à la présence d’un avocat qui ne manque pas d'arguments.

Quelques réserves

Le sujet, vous l’aurez, j’espère, compris, n’est pas d’une grande légèreté. Il est même d’une grande gravité… Si on n’aime pas, s’abstenir !

Encore un mot...

C’est passionnant, très dérangeant. Cela force à la réflexion sur des sujets très différents, comme le conflit entre la foi et la raison, la place de la femme dans la société, les abus de pouvoir etc…

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
LOVE SONGE THERAPIE
De
D’après l’œuvre de William Shakespeare, adaptée du Songe d’une nuit d’été par Ned Grujic et Raphaël Sanchez