Thêatre-Spectacles

Le Manuscrit de Rembrandt

De Céline Duhamel
Céline Duhamel, du livre Rembrandt Kabbaliste de Raoul Mourgues
Mise en scène : Patrick Courtois
Avec Céline Duhamel et Patrick Floersheim

Infos & réservation

Théâtre Essaïon
Du 9 janvier au 29 mars, les jeudis vendredi & samedis à 20h

Lu / Vu par

Jean-Pierre Dusséaux
Publié le 14 jan . 2014

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Rembrandt nous livre sur scène sa conception du monde « de l’amour à la mort », dans un dialogue intense avec lui-même que vient éclairer les voix des femmes de sa vie.

A travers l’œil d’un des artistes les plus fascinants de tous les temps nous approchons les mystères de la création et de la vie.
 

Points forts

La qualité de l’adaptation d’un texte tout en rigueur nous fait entendre la vie de Rembrandt, qui s’incarne sous nos yeux à l’ombre de ses tableaux les plus célèbres. L’interprétation tout en nuance de Patrick Floersheim nous fait toucher du regard la complexité d’un artiste en perpétuel recherche de lui-même, pour qui « le noir a plus de 1000 nuances ». La grâce tout en écoute de Céline Duhamel, qui incarne les femmes de Rembrandt, nous fait sentit l’homme derrière l’artiste qui ainsi sous nos yeux reste humain trop humain.

En sortant du théâtre nous  avons envie de nous plonger ou de nous replonger dans l’œuvre de cet immense artiste.

Points faibles

La cave voutée du Théâtre Essaïon  donne toute sa résonnance au texte qui s’entend hors les murs, mais devant l’ampleur d’un tel propos on se sent un peu à l’étroit et l’on rêve de la distance qui nous permettrait, comme devant un tableau, de nous recueillir.

En deux mots ...

Ce manuscrit serait le testament de Rembrandt, qui nous fait toucher du regard les grands mystères de la création. Pourtant la question reste entière quant à son authenticité: vrai document ou récit fictif ? Quoiqu’il en soit, « laissons son mystère au mystère ». Tout simplement, cette parole nous marque car elle pose les questions essentielles de l’acte de vie.

L'auteur

Il y a plus de 10 ans, Céline Duhamel rencontrait le manuscrit de Raoul Mourgues, « Rembrandt kababliste », car il s’agit d’une véritable rencontre qui habitât Céline Duhamel d’une volonté farouche de faire découvrir au public le testament artistique d’un des peintres les plus illustre de tous les temps.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.