Le paradoxe du désir

Accroche : un savoureux chassé-croisé amoureux
De
Ana-Maria Bamberger
Mise en scène
Codrina Pricopoaia
Avec
Codrina Pricopoaia, Alexia Séféroglou, Geoffroy Vernin, Samy Rahal.
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Le Guichet Montparnasse
15, rue du Maine
75014
Paris
01 43 27 88 61
Du 5 janvier au 25 février 2024, les vendredis et samedis à 19 heures, les dimanches à 15 heures

Thème

  • Quatre personnages se rencontrent à l’occasion d’un projet de mise en scène d’un texte inédit qui doit réunir deux grands comédiens autour de la première création théâtrale d’un romancier célèbre. 
  • De cette configuration vont naître des élans amoureux croisés qui ne vont jamais atteindre la personne convoitée, comme si le désir avait vocation à être contrarié.

Points forts

  • Un texte très bien écrit, plein de trouvailles d’expression et de finesse.
  • Un jeu d’acteurs à la fois drôle, tendre et subtil, même dans ses excès.
  • Une mise en scène sobre mais inventive, qui met en valeur les attractions non réciproques par le simple contour d’une table et de deux chaises !
  • L’ensemble est tout simplement captivant, et sonne juste dans ses interrogations fondamentales.

Quelques réserves

  • Une tendance des rôles féminins à être un peu surjoués par moment : l’admiratrice du grand écrivain, la diva en perte de succès prennent un tour caricatural l’espace d’un instant.

Encore un mot...

  • La mise en abîme du processus de création qui se déroule sur scène donne une grande profondeur à ce qui se dit, comme si la pièce consistait précisément à faire l’archéologie des sentiments, passés et présents, des acteurs en proie à l’errance amoureuse, le projet de la nouvelle pièce n’étant qu’un prétexte pour régler des différends et quiproquos de la vie. 
  • L’effet jubilatoire vient d’une sorte de symétrie dans l’impasse dans laquelle s’installent tous les personnages, qui fuient le désir des autres sans parvenir à satisfaire leur propre attraction. Aussi, tout en jouant la pièce qu’ils préparent, les personnages nourrissent des espoirs qui s’avèrent n’être que des illusions.

Une phrase

  • « L’intrigue, sous ses airs de comédie hollywoodienne, dessine dès le début un cercle qui réunit les personnages. Anton, auteur de succès, écrit une pièce-catharsis qui est aussi une pièce-hameçon pour récupérer l’intérêt d’Iris, actrice sur le déclin, qui accepte ce cadeau dans l’espoir de renouer avec Robert, mais Robert vise déjà les faveurs d’une jeune critique de théâtre, qui serait parfaite pour l’assister à la mise-en-scène... Heureusement la jeune Alice est émoustillée par la rencontre avec Anton, l’auteur, alors elle acceptera à son tour une mission qui devient un simple outil. 
    Entre Anton et Anton, comment ne pas penser à Tchekhov, aux amours toujours réduits au silence, où le regard de l’être aimé va le plus souvent dans une autre direction que la nôtre ? La référence à La Mouette nous indique par où passera le chemin... » 
    (extrait de la note d’intention)

L'auteur

  • Ana-Maria BAMBERGER est une dramaturge internationale dont les pièces - Une nuit entière, Belvédère, Poisson et Petits Pois, Le Portrait de Madame T., Parler avec Toi, Three O’Clock, Cambriolage, Le Rocher et bien d’autres encore – furent saluées par la critique, récompensées par de nombreux prix , et jouées dans le monde entier. 
  • Originaire de Bucarest en Roumanie, elle a étudié la médecine et travaillé dans la recherche médicale au National Institutes of Health à Bethesda (Maryland, États-Unis) et à l'University Medical Center de Hambourg (RFA). 
  • ANA-MARIA BAMBERGER est directrice artistique du Magus Théâtre Productions, une compagnie internationale de production de théâtre.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
WELFARE
De
Julie Deliquet – D’après le film documentaire (1973) de Frederick Wiseman