Thêatre-Spectacles

Le système Ribadier

De George Feydeau et Maurice Hennequin
Mise en scène : Zabou Breitman
Avec Martine Chevallier, Christian Blanc, Laurent Stocker, Julie Sicard, Nicolas Lormeau et Laurent Lafitte

Infos & réservation

Théâtre du Vieux-Colombier
Tél. : 01 44 39 87 00/01
http://www.comedie-francaise.fr
Jusqu'au 5 janvier 2014

Lu / Vu par

Jacques Paugam
Publié le 18 nov . 2013

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Un spécialiste de l'adultère croit pouvoir rejoindre impunément ses maîtresses en hypnotisant sa femme, maladivement jalouse, le temps de ses frasques. Cà marche jusqu'au jour où...

Points forts

Pas la peine de tourner autour du pot: ce "Système Ribadier" est une réussite totale. Et le premier mérite en revient à la mise en scène de Zabou Breitman, qui a su conjuguer, au même niveau d'excellence, respect et créativité.
 

RESPECT

  • On retrouve ici, excellemment mis en valeur, tout ce qui fait l'univers de Feydeau :
  • Le décor, imaginé par le regretté Jean-Marc Stelhé: ces salon rouges, III° République, dont les bourgeois de l'époque pensaient sans doute qu'ils seraient éternels.
  • Cet art de faire vivre les gens sans les juger, avec même une certaine indulgence vis à vis de leurs travers.
  • La complexité des personnages qui, pour la plupart d'entre eux, ne s'intéressent qu'à eux-mêmes et n'écoutent les autres que lorsqu'ils sont porteurs du qu'en dira-t-on. Des êtres, au fond, essentiellement seuls.
  • Un univers où tout le monde, ou presque, domestiques compris, se moquent bien des valeurs pourvu que les apparences soient sauves.
  • Un monde où les clivages sociaux sont tout naturellement assumés. Témoin cette interrogation sur l'amant présumé de Madame: "Ce serait un homme bien, encore! Mais un cocher? Un subalterne? "

 

CREATIVITE 

  • Zabou Breitman s'est saisie de l'univers de Feydeau avec une énergie extrême, ce qui donne aux personnages une vigueur nouvelle et aux situations un impact insoupçonné; d'autant qu'elle joue constamment, et avec la complicité permanente du public, sur l'utilisation d'un comique gestuel qui exige, de la part des acteurs, une forme olympique...
  • Ajoutez à cela quelques intuitions formidables: ici, un pas de danse effréné; là, la répétition quatre ou cinq fois, et à un rythme de baïonnette, d'un bref dialogue; ou encore l'utilisation très "humaine" d'un petit chien particulièrement bien dressé.
  • Sans oublier une très belle astuce de décor mobile, qui permet de resituer l'appartement III° République dans la ville d'hier et d'aujourd'hui.

 

FEYDEAU GAGNANT

Résultat des course, c'est Feydeau qui est en super forme 

  • Rarement je n'ai été aussi sensible à l'élégance de son style et au brio des dialogues. Les bons mots fusent. Exemple, l'aspirant-amant parlant de son mari -son ami- à la femme qu'il veut séduire: "Nous le tromperons tous les deux et nous nous aimerons tous les trois".

           Feydeau joue souvent sur l'absurde:
                     "- Qui est-il?
                       - Un inconnu.
                       - Son nom?"

          Ou sur les platitudes solennelles: "C'est véritablement quand on est éloigné des gens qu'on s'aperçoit de leur absence"...

  • Mais, surtout, Feydeau fait preuve d'une liberté de ton qui contraste avec la fadeur convenue du langage bobo-moralisateur d'aujourd'hui.

 

L'INTERPRÉTATION

Et puis il y a les comédiens que Zabou Breitman dirige avec maestria.
Comme souvent à la Comédie Française, c'est l'ensemble de la distribution qui mérite des éloges. D'autant qu'il s'agit, je le répète, d'une véritable performance physique.
Eloges à renouveler également à l'égard de l'Administratrice Générale, Muriel Mayette-Holz, d'avoir eu l'audace d'engager, en janvier 2012, Laurent Lafitte. Après avoir été remarquable dans le personnage de Valorin ("LA TETE DES AUTRES"), il est époustouflant dans celui de Ribadier.
De toute la nouvelle génération de comédiens, il est, à mon sens, celui qui est le mieux placé pour faire de l'ombre à Jean Dujardin.
Et, à la Comédie Française, il pourrait se révéler comme le vrai successeur de Georges Descrières.

Points faibles

Je n'en vois pas.

En deux mots ...

  • Après ses mises en scène de "DES GENS", d'après Raymond Depardon, et de "COMPAGNIE DES SPECTRES", d'après le roman de Lydie Salvayre, cette version du "SYSTEME RIBADIER" confirme que Zabou Breitman est l'un des grands metteurs en scène français d'aujourd'hui.
  • Décidément, Feydeau tire les meilleurs vers le haut: après Alain Françon et "LA DAME DE CHEZ MAXIM'S", Jérôme Deschamps et "UN FIL A LA PATTE", cette performance de Zabou Breitman. Ce n'est pas un hasard. N'en déplaise à certains cultureux, Feydeau est l'un des quatre ou cinq plus grands auteurs comiques du répertoire français.
  • Le triomphateur de ce début de saison 2013-2014 à la Comédie française, c'est bien lui, Feydeau, avec "LE SYSTEME RIBADIER", donc, mais aussi avec la reprise d'"UN FIL A LA PATTE" (Je vous en reparlerai). Un double bonheur complet pour le public.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.