L’EPOPEE DU BUVEUR D’EAU

Un spectacle frais et désaltérant
De
John Irving, adapté par Arnaud Romain
Mise en scène
Anaïs Alric
Avec
Laurent Clément / Chloé Fortoul / Fanette Jounieaux / Rémi Mazuel
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Le Funambule Montmartre
53 rue des Saules
75018
Paris
01.42.23.88.83
Jusqu'au 3 novembre, du jeudi au samedi à 19H ou 21H le dimanche à 18H

Thème

  • Comment réussir dans la vie quand l’échec domine votre existence ? Comment venir à bout de la traduction d'une d'épopée écrite en nordique primitif inférieur intitulée Akthelt et Gunnel ? 
  • Et surtout, comment construire une vie quand vos parents voudraient que vous soyez honnête et responsable, alors que vous êtes partagé entre Biggie et Tulpen, deux femmes de votre vie au caractère trempé ? 
  • Nous suivons l’épopée de Fred Trumper, looser attachant, veule, lâche qui passe à côté de sa vie avec une maladresse phénoménale. Flanqué de troubles urologiques inénarrables, notre anti-héros veut réussir malgré lui sa vie mais il rate sans cesse la marche pour notre plus grand plaisir. Tel est l’itinéraire d’un héros inadapté à la vie, touchant et burlesque.

Points forts

  • Cette adaptation d’un chef-d’œuvre littéraire constitue une agréable surprise :  immergés dans un univers seventies rafraichissant et décalé, les quatre interprètes enchaînent les scènes avec talent dans une rythmique impeccable et évoluent dans un univers sonore jubilatoire. La belle énergie communicative de ces comédiens-caméléon vient compléter une mise en scène et une direction d’acteurs précise (réglée au millilitre...) et soignée. La scénographie est intelligente et astucieuse dans ce petit lieu.
  • Arnaud Romain, l’adaptateur évite avec justesse le théâtre-récit pour saisir avec fluidité cet enchaînement un peu foutraque d’événements improbables. Bref, c’est tout à la fois rocambolesque, loufoque et tendre. Ça vous met de bonne humeur, c’est “pop“ à souhait !

Quelques réserves

Il faut bien reconnaître que ça donne soif !

Encore un mot...

  • John Irving a vraiment le génie des situations originales : chez lui, la fantaisie y côtoie l’ordinaire pour nous entraîner vers des destins hors du commun. 
  • On passe une soirée conviviale, où notre voyeurisme complaisant de spectateur se délecte. Fantaisie, sincérité et émotion. Une équipe à découvrir, une pièce à partager entre amis. On est heureux d’aller trinquer à la sortie du spectacle à la santé du « buveur d’eau ».

Une phrase

BIGGIE : « Vous aimez skier dans cette station
TRUMPER : Je ne skie pas du tout… Je fais du saut à la perche. Mais j'ai abandonné. C'est trop haut ici.
BIGGIE : Et, vous avez vos perches avec vous ?
TRUMPER : Mes perches... de saut ? Oui, je les amène partout, c'est plus pratique que les tire-fesses.
BIGGIE : Vous remontez les pentes en sautant ?
TRUMPER : Oh, c'est rien... le plus dur, c'est la descente.
BIGGIE : Qu’est-ce que vous faites sincèrement ?
TRUMPER : Je me posais la même question.
BIGGIE : Vous avez le sens de l’humour…
TRUMPER : Et encore vous ne m’avez jamais vu skier !
BIGGIE : Allez, dites moi ce que vous faites ici ?
TRUMPER [au public] : Elle était admirable. Sa persévérance m’éblouissait. N’importe qui d’autre aurait cessé de vouloir comprendre.
BIGGIE : Alors ?
TRUMPER : Je suis avec un ami. Il s’est saoulé et il est diabétique. Il a disparu, je devrais essayer de le retrouver.
BIGGIE : Pourquoi vous n’y allez pas ?
TRUMPER : Parce que vous êtes apparue et je n’ai pas eu la force de m’en aller.
COUTHBERT : Ah. Au fait, et ta thèse ? Gunnel, là ! Le Primitif Intérieur.
TRUMPER : .... Inférieur Couthbert, Nordique Primitif Inférieur. Ça avance, ça avance bien.
COUTHBERT : Ah... Et sinon, tu vas aller où ?
TRUMPER : Je sais pas. Rentrer à New-York. J’imagine qu’il faut que j’envisage l’horreur d’avoir à chercher un véritable emploi.
COUTHBERT : Va voir Ralph Packer. Il a des studios à New-York maintenant. Si seulement on pouvait vivre tous les deux avec elle, Trumper ! Moi je serais d’accord tu sais ! Je lui ai même suggéré une fois.
TRUMPER : C’est vrai ? et elle a dit quoi ?
COUTHBERT : Elle a dit non bien sûr. Mais moi ça ne m'aurait rien fait… je crois…
[Couthbert sort]
TRUMPER : Ça ne m’aurait rien fait non plus…. je crois…
TRUMPER (AU PUBLIC) : En résumé, un ami d’enfance mort, un autre qui m’avait piqué ma femme, un divorce et un fils perdu... En 36 heures. »

L'auteur

  • La carrière de John Irving démarra à 26 ans avec son roman Liberté pour les ours, et depuis, il a écrit une vingtaine d’ouvrages traduit dans le monde entier.
  • Il s’est fait connaître pour ses best sellers adaptés au cinéma, tels Le monde selon Garp, L’œuvre de Dieu, la part du diable , Hotel New-Hampshire. Il fut récompensé d’un oscar  en 2000. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Lady Agatha
De
Cristos Mitropoulos et Ali Bougheraba
Théâtre
C’est un métier d’homme
De
L’Oulipo : Michèle Audin, Paul Fournel, Jacques Jouet, Hervé Le Tellier, Clémentine Mélois, Ian Monk