Les Acharnistes

Bienvenue en Absurdie
De
de Jean-François Maurier et Rafael Batonnet
Durée :1 heure 15
Mise en scène
Jean-François Maurier
Avec
Rafael Batonnet et Michaï Périé
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame-Des-Champs
75006
Paris
01 45 44 57 34
Du 1er décembre au 2021 au 2 janvier 2122. Du mardi au samedi à 19 heures, en matinée le dimanche 15 heures 30

Thème

Assis sur un banc, deux hommes cabossés par la vie, dans tous les sens du terme, yeux hébétés et pansements tout azimuth, se posent intérieurement des questions certainement profondes. 

• S'ensuit une série de sketchs burlesques, traités avec un sens du comique très particulier et pleins d'humour.

Points forts

• Pendant les cinq premières minutes, on se demande vraiment où l’on est tombé : les onomatopées laissent deviner que le texte n'a pas dû être bien long  à apprendre. Grave erreur ! Le spectacle démarre avec une espèce de folie inventive qui déclenche un rire immédiat et les sketchs vont crescendo, avec un humour et une créativité hilarantes. 

• Ce spectacle est un bain de bonne humeur ! Les idées farfelues et leur traitement astucieux rappellent Tati matiné de Chaplin et de Buster Keaton, sans jamais verser dans le gros rire, tout est en finesse. Ces laissés-pour-compte raisonnent remarquablement pour résoudre des problèmes mineurs qui, chez eux, deviennent primordiaux.

• Ils vont passer un bon moment à mettre en route un moulin à café, sans succès, l'un des comédiens note même que « c'est fou ce que ces petits engins peuvent faire gagner du temps ! »

• La palme de ces sketchs revient à la réanimation de la banane : ils écrasent accidentellement une banane : sidérés devant la banane aplatie, ils essaient de la réanimer avec les gestes appropriés, à l’instar des personnels du Samu, puis devant l'insuccès de leurs efforts, lui ferment quasiment les yeux, la recouvrent d'un drap, symbolisé par un Kleenex, et l'un des impétrants demande à l'autre "Tu veux dire quelques mots ?

• Les comédiens font appel au mime de façon remarquable. C'est incroyable comme, lorsqu'une situation est bien mimée, sa compréhension est immédiate.

• Nos éclopés sont également des cascadeurs distingués. Ils font des échafaudages improbables à l'équilibre plus qu'incertain et grimpent tout en haut avec une science chevronnée de la stabilité. Maintenant, en redescendre une autre affaire.

Quelques réserves

Aucune, ce spectacle étant de grande qualité.

Encore un mot...

• Être clown est une chose, réussir à l’être à force de ratages en est une autre. Et nos deux comédiens sont des orfèvres en la matière

• Ici, l'absurde est porté au pinacle. Du burlesque à l'Ètat pur mais toujours traité avec finesse, légèreté. C'est un enchantement.

• Ce spectacle devait être une création mais les confinements et la pandémie en ont décidé autrement et ils sont allés jouer cette pièce en province pendant un an. Avec succès. Une heure quinze de franche gaité ne se refuse pas par les temps qui courent.

L'auteur

• Nos deux auteurs ont en commun d'être metteurs en scène, comédiens et pédagogues. Ils ont déjà créé une multitude de pièces qui gravitent autour du monde des clowns et de l'absurde qu'ils maîtrisent remarquablement.. Ils dirigent de nombreux ateliers, et Rafael Batonnet intervient dans les écoles et collèges. Ces activités multiples ne les empêchent pas d'avoir des hobbies. Comme Rafael Batonnet le note, « il pratique le tango et l'aviron mais pas en même temps »!

• Actuellement, ils sont à la tête de la compagnie Le Klou depuis 2013 et ont déjà été accueillis au Lucernaire pour un de leurs spectacles en décembre 2015- janvier 2016 « On s'en fout qu’il soit beau». Leur recherche essentielle est la création originale à base d'improvisations.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.