Lisa et moi

Vous ne la regarderez plus comme avant (la Joconde)...
De
Laurent Brouazin
Avec la collaboration artistique de Marie Sauvaneix
Avec
Laurent Brouazin
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Essaion
6 rue Pierre au Lard
75004
Paris
0142784642
Jusqu'au 12 janvier 2019: Jeudi à 19h45, vendredi et samedi à 21h30

Thème

L’auteur-interprète, Laurent Brouazin, a été guide conférencier pendant quinze ans. Il raconte au public, avec chaleur et enthousiasme, son engouement pour le plus célèbre tableau du monde, la Joconde, de Léonard de Vinci. Il n’hésite pas à se mettre à sa place pour narrer sa véritable histoire, ses pérégrinations puis, son observation des visiteurs, parfois dans toutes les langues.

Points forts

1 – Les jolis murs de pierre du théâtre se prêtent bien à son décor minimaliste : une sorte de fauteuil de metteur en scène, illustré par l’image des mains croisées de la Joconde, puis un châssis roulant qui nous présente la toile dans ses dimensions réelles. Il y a un trou à la place du visage. Laurent Brouazin l’occupera souvent. La musique d’illustration de la soirée est très bien choisie. A la fin, l'oeuvre retrouve son vrai visage.

2 – L’entreprise est sympathique, l’acteur-auteur a du charme, de l’aisance. Il en joue peut-être un peu trop parfois en allant souvent communiquer avec le public, mais ce dernier semble enchanté. Son attitude, assis sur le fauteuil, avec les jambes de côté et les mains croisées, façon Mona Lisa, m’a particulièrement amusée.

3 – Son propos, qui est de nous faire entendre, par sa bouche, les confessions de l’héroïne, est intéressant. Il nous fait découvrir plusieurs anecdotes touchant la florentine  Mona Lisa del Giocondo, ainsi que quelques notions sur le Maître Léonard. C’est ce que l’on peut appeler de la bonne vulgarisation culturelle.

4 – Il y a dans sa démarche un souci de convivialité qui peut sincèrement inciter les gens à retourner au musée et à contempler ce tableau, avec un nouveau regard.

Quelques réserves

J’ai trouvé dommage qu’il y ait des répétitions un peu anecdotiques dans le texte, lesquelles auraient pu profiter à des compléments d’informations, parfois plus intéressants, notamment en ce qui concerne la technique si particulière de la peinture à cette époque/

Encore un mot...

Charmante soirée divertissante, en compagnie de Mona Lisa. En dépit de ma réserve sur certains manques, Laurent Brouazin, tente, avec humour, de convier le spectateur dans l’intimité de ce chef d’œuvre.

Une phrase

« Plus jamais vous ne la regarderez comme avant ! »

L'auteur

Laurent Brouazin, ancien guide-conférencier, a joué en Angleterre « Ubu Roi » d’Alfred Jarry et « Measure for measure » de Shakespeare. Puis dans deux créations : « Cractomonia »,  de Victoria Argeles, en Espagne; et en France, dans « Les Parapluies de Cherbourg », de Nicole Leprat ; ce qui justifie sans doute, sa diction parfaitement polyglotte.

Commentaires

Hirsch
ven 11/10/2019 - 11:38

Laurent prend son temps. Au début, ses silences, ses regards nous accrochent, comme nous sommes accrochés en face de la Joconde, captés par... son sourire " mystérieux ", son regard qui nous suit et sa petite taille.
Et puis, peu à peu, le propos de l'auteur nous invite à sentir à partir du point de vue de Mona Lisa.
Jusqu'au point d'orgue de la fin.....
Courrez à la rencontre de ce tableau archi connu. Vous ne regarderez plus jamais la Joconde comme avant la révélation que nous offre Laurent Brouazin.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.