Un petit garçon

Vrai et juste
De
Elie Pressmann
Mise en scène
Catherine Hubeau
Avec
Elie Pressmann
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Essaïon
6 rue Pierre au Lard
75004
Paris
0142784642
Jusqu'au 24 avril

Thème

Un homme âgé raconte les aventures du petit garçon qu’il a été durant la seconde guerre mondiale et, plus précisément, durant l’exode, la rafle du Vel d’Hiv et, pour le petit parisien qu’il était, la découverte du monde rural en Savoie. Son regard sur le monde de ces années noires réveille des souvenirs, sous un angle inattendu et sans parti pris. Les images de Paris sous l’occupation, les arrestations des juifs dans leurs appartements,  les voyages imposés par l’exode, et des découvertes ingénues comme celles, au cours d’une étapes dans un couvent, de la toilette des jeunes filles, alors qu’il était gardé par ses sœurs ou, enfin, l’accueil généreux et instructif d’un « juste » qui va l’héberger dans sa ferme de Savoie. 

Points forts

On entre dans une histoire, très et trop connue, mais cette fois-ci vue par un adulte dont la mémoire d’enfant est intacte. L’auteur nous emmène avec gentillesse, sans qu’on y prenne garde, dans le monde intime de ses anciens souvenirs, et on s’y laisse conduire, émerveillé. On découvre ainsi une vision simple et naïve d’une époque tragique. Le regard de ce petit bonhomme sur les rafles, sur la solitude, sur l’exode n’est jamais sordide, ni désespéré, mais conserve toujours une lueur d’espoir indestructible. Certes les attentes interminables du retour de sa maman, tout comme l’espoir jamais éteint de la retrouver, suscitent la tristesse, mais c’est une tristesse « lumineuse », car elle n’est ni noire ni définitive. L’émotion est forte mais aussi très juste, car on comprend vite que cette histoire est vraie, tout comme l’homme qui nous la raconte. En fait on est en face, non pas d’un témoin, mais d'un acteur réel de cette époque avec qui on pourrait rester pour prolonger l’entretien ou pour l’inciter à nous redire que cet enfant c’était bien lui! 

Quelques réserves

Il n’y a pas véritablement de point faible: le fond de la narration est très authentique tout comme l’émotion qui l’accompagne est très forte. 

Encore un mot...

Une histoire vraie et juste.

Une phrase

« Voir toujours le positif. C'est surtout ça. Sans aucune rancœur »

L'auteur

Elie Pressmann est né en 1933 à Paris, de parents émigrés de Russie. Après avoir exercé durant sept années tous les métiers de la confection, il s’initie aux arts dramatiques dans les écoles de Charles Dullin, Jacques Lecoq et Jean Lumière. Comédien, il travaille, entre autres, avec Jean Vilar, Georges Wilson, Roger Planchon. Depuis 1966, date de sa première pièce, « l’Oisellerie », Elie Pressmann écrit régulièrement pour le théâtre. A son actif, plus d’une quinzaine de pièces. Une intégrale de son théâtre est éditée en quatre volumes, aux éditions « Les Impressions Nouvelles ». 

En 2011, il écrit, à la troisième personne, un monologue sur ses souvenirs de la deuxième guerre mondial, intitulé « Un petit garçon », édité aux Éditions de l’Amandier en mars 2012. Texte d'où cette pièce est tirée.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.