Une laborieuse entreprise

Du théâtre vérité, mais trop pesant
De
Hanok Levin
Mise en scène
Myriam Azencot
Avec
Yann Denécé, Luciana Velocci Silva, Cédric Revollon
Notre recommandation
2/5

Infos & réservation

Théâtre de Poche Montparnasse
75 Boulevard du Montparnasse
75006
Paris
0145445021
Jusqu'au 29 novembre: du mardi au samedi à 21h; dimanche, à 15h

Thème

Une scène de ménage, en pleine nuit dans un camping, chez des gens de peu. On la voit, elle, se couchant épuisée et en nage, sur un grabat. On le voit lui arriver éméché, avec la furieuse envie d’en découdre. Il renverse le lit, et c’est comme cela que la scène commence ! 30 années de mariage. Ce n’est pas la joie…

Lui, profondément misogyne, lui fait tous les reproches de la terre et lui annonce qu’il va partir. Apparemment le mode de fonctionnement de ces deux-là, c’est l’agression  verbale. Car elle aussi, tout en regrettant cette misérable vie, lui en impute la responsabilité, sans aucune tendresse… Il n’a jamais rien fait de sa vie, c’est un raté !  Et voilà qu’un tango sort de la radio et ils se mettent à danser comme 2 amoureux… Mais ça ne dure pas !

Puis, soudain, rompant cette hystérie à deux, arrive Gounkel, un pauvre hère, affamé, assoiffé, venant chercher un peu de réconfort, de chaleur humaine dans cet endroit ami où il y avait un peu de lumière et où les gens avaient l’air heureux…Il tombe mal. Il est mal reçu. Mais, face à cette arrivée impromptue,  le couple fait  bloc, l’espace d’un instant, une courte trêve dans leur quotidien…

En fait, ils donnent vraiment l’impression de n’arriver à vivre qu’en mettant l’autre plus bas que terre, ce qui permet de se relever, et de recommencer. Et cela jusqu’à ce que mort s’en suive… Car rien d’autre ne les séparera !

Points forts

1 Les 3 comédiens sont bons; avec une mention spéciale pour Cédric Revollon qui est même épatant.

2 Il y a dans ce texte un humour noir farouche; heureusement, car ce serait insupportable autrement. On ne peut s’empêcher de rire, jaune surtout, de ces situations.

3 L’arrivée de Gounkel provoque une rupture dans cet engrenage désespéré et redonne du tonus à la pièce.

Quelques réserves

1 Le thème est pesant, grinçant; le texte assez violent.

2  Il y a quelques longueurs…

3  Et la fin est médiocre…

Encore un mot...

On ne passe pas un mauvais moment, car on rit quand même, mais…

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.