LE SECRET DE SHERLOCK HOLMES

Quel plaisir de percer un tel secret !
De
Christophe Guillon et Christian Chevalier
DUREE : 1H35
Mise en scène
Christophe Guillon
Avec
Hervé Dandrieux, Christophe et Emmanuel Guillon, Laura Marin, Didier Vinson
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Théâtre La Bruyère
5 rue La Bruyère
75009
Paris
01.48.74.76.99
Du 5 mai au 27 août 2022, du mardi au samedi à 20H30, le dimanche à 15H

Thème

• Meurtre en plein Londres : un cadavre découvert au bord de la Tamise. • L’inspecteur Lestrade est sur l’enquête…mais il n’est pas seul sur l’affaire, puisque le docteur Watson, médecin légiste, est consulté sur l’affaire ; il va se lier à Sherlock qui n’est pas encore le grand Holmes. 

• En effet, ce crime intéresse notre célèbre détective pour une raison qui nous intrigue. Les trois protagonistes vont s’engager sur cette mystérieuse intrigue de cadavre éventré, nous entraînant dans un tourbillon d’énigmes, de duels, de coups de théâtre virevoltant avec un humour rafraîchissant.

Points forts

• Une intrigue très bien écrite, avec des personnages complexes mais intelligemment rehaussés de gags méticuleusement soignés.

• Chaque personnage est parfaitement incarné, de la mystérieuse et ambivalente Laura Marin, à l’inénarrable Emmanuel Guillon, sans oublier le fourbe et cruel Christophe Guillon, ni le placide et sympathique Hervé Dandrieux, et bien sûr Didier Winson qui campe un Sherlock à la fois trouble et facétieux.

• Ce petit chef d’œuvre d’horlogerie est servi par une mise en scène intelligente, loufoque, précise, qui nous offre un spectacle populaire au rire salvateur, flirtant parfois avec le Grand Guignol dans sa plus belle tradition. 

• Tous les ingrédients d’une excellente soirée sont là. S’il est difficile d’écrire une intrigue policière au théâtre avec un personnage aussi fameux que celui de Conan Doyle, les auteurs ont su s’affranchir du carcan, en nous plaçant dans le rôle d’enquêteurs. Les temps laissés aux spectateurs pour réagir, l’écoute des comédiens à la perception du public favorisent une réelle complicité de la salle au plateau. 

• Pas de place donc pour l’ennui, dans un spectacle facétieux et jubilatoire, mais aux mouvements d’horlogerie minutieusement réglés.

Quelques réserves

Ne pas aller voir ce vrai polar d’époque serait... coupable.

Encore un mot...

• Quel bonheur que cette représentation ! On se retrouve plongé dans l’enfance, et l’on s’émerveille des rebondissements, les méchants comme les gentils sont épatants. 

• C’est une comédie très réussie. À vous d’aller percer ce mystère en famille et/ou entre amis. Une très belle surprise !

Une phrase

Lestrade : « Tâchez donc de m’étonner Holmes, en nous révélant le nom de cet audacieux cambrioleur ; (…)  je n’aime pas beaucoup vos airs supérieurs !
Holmes : Mes airs supérieurs ou ma supériorité ?
[...]
Holmes : Si vous êtes tendue, mademoiselle, vous n’avez qu’à appuyer sur la détente !
Kathryn (elle le menace avec un revolver) : Retournez-vous ! 
Holmes : Rassurez vous Watson, il n’est pas chargé ! (elle tire en l’air)…Pas de commentaires Watson ! »

L'auteur

On a croisé Christophe Guillon aux côtés de Gérard Depardieu et d’Antoine de Caunes au cinéma, et au théâtre sous la direction de Jean-Marie Villégier et Jacques Lorcey. Christian Chevalier a été dirigé par Alexander Lang et Roger Planchon à la Comédie Française, et s’est fait remarquer notamment au côté de Pierre Santini dans Cyrano de Bergerac.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche