La Décision

Dans l’intimité des juges antiterroristes. Une femme au tournant de sa vie personnelle et professionnelle. Un roman passionnant
De
Karine Tuil
Gallimard
Parution en décembre 2021
295 pages
20€
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

Alma Revel a 49 ans, elle est juge d’instruction antiterroriste. Elle est mariée à Ezra, qui a connu la gloire avec le Goncourt mais qui ne peut plus écrire. Les relations conjugales se sont distendues et elle songe au divorce. Elle a une liaison avec un avocat de la défense, ce qui peut la mettre dans une situation délicate. Elle auditionne un jeune homme, Abdeljalil, accusé de revenir de Syrie qui montre tous les signes de regret et de volonté de réinsertion dans la société française. Elle se trouve  donc avec deux décisions majeures à prendre, l’une professionnelle : faut-il libérer Abdeljalil, l’autre personnelle, doit-elle divorcer pour vivre avec l’homme qu’elle aime ?

Points forts

 Karine Tuil nous emmène à la fois dans les arcanes de l’antiterrorisme et dans les tréfonds de l’âme humaine. Le déroulement des interrogatoires est précis et sans fioritures, les sentiments de l’entourage du prévenu et des juges sont pertinents. Les doutes qui assaillent les juges nous font voir à quel point la décision est difficile et toujours faite en leur âme et conscience, sachant qu’ils risquent de libérer un tueur potentiel. A cela s’ajoutent les doutes d’Alma quant à sa situation  personnelle: doit-elle suivre son cœur ou choisir la sécurité d’un mariage qui se délite ?

Quelques réserves

Aucune.

Encore un mot...

Dans ce livre passionnant, nous pénétrons dans  l’intimité des juges antiterroristes qui portent une énorme responsabilité et qui font de leur mieux pour être à la fois justes et humains.

Une phrase

- « Le terrorisme, ce n’est pas qu’une méthode, c’est l’amour de la mort. Les terroristes ne rêvent que de ça : celle qu’ils donnent aux autres et celle qu’ils se donnent. Ils remplacent le combat des idées par la peine de mort. »(page 132)

« Mon métier, c’est l’appréciation de la dangerosité mais aussi croire en l’être humain. Je veux continuer de penser qu’une personne peut se ressaisir et changer » (page 198)

L'auteur

Karine Tuil est née en 1972 et a exercé la profession de juriste. Pour ses livres elle a beaucoup fréquenté les tribunaux ce qui donne à ses romans un air de vérité. Elle a écrit de nombreux romans dont L’insouciance, L’invention de nos vies, Les choses humaines, qui a obtenu le Prix Interallié et le Goncourt des lycéens en 2019.

Commentaires

Pascale Simon Affre
sam 12/02/2022 - 14:11

L'acmée de " la décision " des magistrats est poussée à l'extrême et profondément analysée au travers de la relation amoureuse entre la magistrate et l'avocat de la défense.
Entre éthique et choix de vie !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir