Monument national

Comédie sociale dans une société en éternelle recomposition. Virtuose, jouissif et réjouissant !
De
Julia Deck
Les Editions de Minuit
Parution : février 2022
208 pages
17 €
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Tags

Thème

Le monument national, est-ce ce château en ruine au début du roman, mais qui a connu des jours meilleurs ? Ou est-ce le père, acteur iconique vieillissant, entre Bébel et Delon ? Autour de lui, dans le château, il a agrégé au fil du temps une cour de personnalités hétéroclites.

La famille, tout d’abord : sa jeune femme, une ancienne Miss Provence-Alpes-Côte d'Azur, puis les jumeaux et la demi-sœur destroy, issue d’un précédent mariage.

Mais il y a aussi : l’intendante, le coach sportif, la nurse, la cuisinière, le jardinier, le chauffeur … dont il faudra se méfier.

Points forts

  • Le livre démarre comme une étude de mœurs, opposant la jet set (la famille très showbiz de l’acteur) à quelques personnages issus d’une cité du 9.3 toute proche. Ces rencontres provoquent une sorte de tragi-comédie permanente avec revirements et retournements de situation orchestrés de main de maître.
  • L’histoire se joue en permanence à la lisière de ces deux mondes, dans l’espace finalement assez rare qu’est le château, où elles peuvent se rejoindre avec l’éventualité d’une tentative de « vivre ensemble » élaborée au quotidien.
  • La vie dans cet « entre-deux-mondes » est assez réjouissante car elle ne se joue pas dans le prisme de la lutte des classes ou de revendications qui seraient tout à fait justifiées. Il s’agit tout simplement pour chaque personnage de trouver sa place dans un environnement nouveau, pas forcément perçu comme hostile mais que chaque protagoniste essaie de plier à ses besoins et ses désirs.
  • Les intérêts divergents des personnages finissent par faire basculer l’intrigue dans une histoire policière, dont on ne vous donnera ni les tenants ni les aboutissants mais qui vaut son pesant de cacahuètes et fournit au livre un épilogue réjouissant.
  • Le livre donne à voir l’effondrement d’une micro-société qui porte en elle tous les maux de notre époque. Virtuose, jouissif et réjouissant !

Quelques réserves

Pas de réserve.

Encore un mot...

Bien que très fan des auteurs des Éditions de minuit, je ne connaissais pas encore Julia Deck. Monument national est son cinquième roman, tous parus dans l’auguste maison créée par Jérôme Lindon. Elle se situe naturellement dans la lignée des grands auteurs maison, comme Jean Echenoz ou Jean-Philippe Toussaint.

Une phrase

« Nos parents s’étaient rencontrés à l’anniversaire de Virginia, la fille que Serge avait eu de son précédent mariage. Ambre allait au lycée avec notre demi-sœur. C’était un établissement de la Côte d’Azur, on y pratiquait plus volontiers l’équitation sur la plage que la géométrie. Serge ne vivait plus avec la mère de Virginia depuis longtemps, mais il avait tenu à organiser les dix-huit ans de sa fille dans un restaurant de Saint-Tropez où convergeaient, l’été, les gloires du cinéma et de la chanson ». (page 27)

L'auteur

Julia Deck est née à Paris en 1974. Après des études secondaires au lycée Henri IV, elle fait des études de lettres à la Sorbonne. Elle travaille pour la communication de grands groupes industriels avant de se consacrer, au début des années 2010, à sa carrière littéraire avec, tous aux Éditions de Minuit, Viviane Elisabeth Fauville (2012), Le Triangle d’hiver (2014), Sigma (2017), Propriété privée (2019).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir

Romans
555
De
Hélène Gestern