Paysages trompeurs

L’espionnage pour les nuls ou comment on devient un agent de renseignements dans la jungle de la politique mondiale.
De
Marc DUGAIN
Gallimard Espionnage
Parution en septembre 2022
227 pages
19€
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

Une mission en Somalie qui se termine par un échec dû à une erreur du chef de groupe : Ben. Le narrateur, documentariste, dit sa peine d’avoir perdu son ami Ben. Pourtant quelques temps plus tard celui-ci le contacte et lui demande de lui fournir des faux papiers pour lui et une jeune Somalienne. Ils se réfugieront au Maroc. On apprend peu à peu comment le narrateur a lui aussi été approché par les services de renseignements.

En effet, il avait envoyé au Maroc deux journalistes pour enquêter sur le massacre de deux touristes belges dans l’Atlas marocain. Ceux-ci sont morts dans des circonstances plutôt troublantes. C’est finalement le narrateur, Ben, et une psychologue israélienne qui devront intercepter l’argent sale des narcotrafiquants pour empêcher la réélection de Trump.

Points forts

  • Le lecteur se trouve au centre d’un roman d’espionnage où beaucoup de circonstances sont réelles.
  • On apprend comment monsieur tout le monde peut être recruté par les services de renseignements et comment il est approché.
  • On suit avec grand intérêt les péripéties de nos héros dans ce monde où la géopolitique est omniprésente, où la CIA, Le Mossad et même l’Iran tirent les ficelles.
  • La mentalité du soldat qui doit garder son intégrité morale malgré les actions parfois sanglantes auxquelles il participe.
  • On retrouve même les sensibilités écologistes de l’auteur.

Quelques réserves

Je n’en vois pas.

Encore un mot...

Le lecteur a pendant cette lecture l’illusion d’être au cœur des évènements et cela rend ce livre tout à fait passionnant tant il nous raconte notre époque comme dans d’autres ouvrages du même auteur.

Une phrase

  • « Ben a compris inconsciemment que sa droiture était au service de personnes moins scrupuleuses que lui et, quand il l’a compris, inconsciemment toujours, il s’est retrouvé soudainement inapte à obéir à un ordre qui aurait permis de sauver une vingtaine de personnes, qui pèsent maintenant sur sa conscience…. » page 80
  • « Vous allez trahir un idéal journalistique pour contribuer à un autre idéal qui est celui de la place de notre pays, de notre civilisation, dans le monde. Une seule chose est certaine, ce n’est pas déshonorant. » Page 121
  • « On fait un drôle de métier, à contre-courant de notre époque, qui est celle de l’exhibitionnisme, où chacun veut exister dans le regard des autres. Nous, vivants ou morts, on est des ombres, on fait le boulot et on disparaît ensuite sans bruit, sans reconnaissance. » page 184.

L'auteur

Marc Dugain  est né en 1957 au Sénégal. Il a publié de nombreux romans dont plusieurs en lien avec l’histoire ou l’actualité : La Chambre des officiers,  Une exécution ordinaire, La Malédiction d’Edgar. D’autres avec des héros très différents :  Avenue des géants, L’Emprise, La Volonté, etc.. Il a aussi réalisé plusieurs films, dont L'Échange des princesses, Eugénie Grandet. Ce dernier ouvrage le relie d’une certaine façon à un des siens qui a travaillé dans le renseignement.

 D’autres chroniques concernant Marc Dugain:
- L'emprise
- La volonté
- Illusions perdues

 

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir