Qui a peur

Une réflexion brillante, cruelle et drôle sur le théâtre et le couple
De
Tom Lanoye
Durée : 1h35
Mise en scène
Aurore Fattier
Avec
Claire Bodson, Leïla Chaarani, Koen de Sutter, Khadim Fall
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre 14
20 avenue Marc Sangnier
75014
Paris
01 45 45 49 77
Du 7 au 25 mai 2024, mardi, mercredi, vendredi à 20h, jeudi à 19, samedi à 16h

Thème

  • Claire et Koen, vieux couple de comédiens à l’ancienne, sont condamnés à jouer la même pièce depuis des années : Qui a peur de Virginia Woolf, un standard du répertoire qui met en scène un couple d’intellectuels alcooliques et obscènes.

  • Claire est wallonne et Koen flamand. Un soir, ils reçoivent la visite de deux jeunes acteurs « issus de la diversité ». En les engageant, ils pourront bénéficier d’une subvention de l’Etat.

  • La rencontre entre ces deux générations de comédiens, deux générations d’êtres humains, va vite tourner au jeu de massacre …

Points forts

  • Le contraste est saisissant entre “vieux“ et “jeunes“ comédiens, pas seulement dans leur façon d’aborder le jeu, mais également dans leur façon de vivre. Et, puisque « jouer c’est vivre », le fossé est béant entre ces deux couples.

  • La pièce est d’un réalisme et d’une rigueur toutes documentaires. Elle dresse un état des lieux clinique des conflits politiques et intimes qui animent les artistes de théâtre aujourd’hui. Mais c’est aussi une déclaration d’amour envers tous ceux qui inscrivent leur vie dans leur art. Le texte est violent, sans concession et dresse frontalement les acteurs entre eux : les relations virent vite au règlement de comptes.

  • La mise en scène met en permanence en perspective chacun des deux couples, qui se déchirent entre eux avant de se mesurer l’un à l’autre. Elle démultiplie les jeux de miroir, comme cette magnifique utilisation de la vidéo, utilisée ici avec parcimonie, contrairement à son omniprésence dans beaucoup de pièces. Projetée sur un rideau transparent à l’avant-scène, les visages filmés en très gros plans nous font pénétrer dans l’intimité du jeu des comédiens.

  • La pièce devient un véritable exercice de sincérité, en donnant la parole à toutes les voix politiques et à toutes les opinions actuelles, sans les juger. Personne n’en sort indemne. Les quatre comédiens s’emparent du texte comme si leur vie et leur carrière en dépendaient, avec une justesse dans l’engagement qui relève de la profession de foi.

Quelques réserves

  • Pas de réserve, Qui a peur est une pièce à voir pour tous ceux que la passion du théâtre vivant anime. Et les autres …

Encore un mot...

  • La pièce a été montée dans sa version néerlandaise au NTG en 2019, écrite pour un quatuor de comédiens dans une mise en scène de Koen De Sutter.

  • Aurore Fattier et Koen de Sutter l’on traduite et montée sur mesure pour les quatre comédiens, avec la complicité de l’auteur.

Une phrase

  • Khadim : «  Quand on est casté pour jouer un rôle stéréotypé, c’est pour être les représentants de leurs déclarations politiques. Et quand on est casté pour jouer un rôle qui n’a rien à voir avec nos origines, on sert en partie le théâtre, toujours le symbole de leurs déclarations politiques. On est donc systématiquement diminué et castré. Et je comprends très bien qu’il faille une période de transition aux humains avant que ce fléau disparaisse complètement de notre monde. On en est resté au même point qu’il y a vingt ans. »

L'auteur

  • Tom Lanoye, né en 1958, vit et travaille à Anvers et au Cap. Romancier, poète, chroniqueur, scénariste et dramaturge, il est l’un des auteurs néerlandophone les plus lus et les vus, habitué de tous les grands festivals européens de théâtre.

  • Certaines de ses œuvres sont publiées dans plus de dix langues.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Naïs
De
Marcel Pagnol
Théâtre
Avant la terreur
De
Vincent Macaigne, très librement inspiré de Richard III de William Shakespeare